Tels Quels, vos derniers achats.

  • Le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice : cinq blessures fondamentales à l'origine de nos maux qu'ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.
    Lise Bourbeau, grâce à une description très détaillée de ces blessures, nous mène vers la voie de la guérison. Car de la compréhension de ces mécanismes dépend le véritable épanouissement, celui qui nous conduit à être enfin nous-même. Un guide simple et pratique pour transformer tous nos petits problèmes quotidiens en tremplin pour grandir.

  • Les secrets de la lactofermentation Nouv.

    La lacto-fermentation est un univers à part entière, un véritable continent culinaire longtemps laissé à mémé ou aux professionnels de l'agroalimentaire. Elle fait pourtant partie de notre quotidien, avec le fromage, le yaourt et le pain !
    Aujourd'hui, la lacto-fermentation redevient tendance et accessible à tous. Elle est écolo, antigaspi, économique et idéale pour ceux qui veulent consommer local en respectant les saisons. Alors on dépoussière les classiques, de la faisselle au levain maison, et on s'en sert pour concocter de nouvelles préparations aux saveurs inédites et aux nombreux bienfaits pour la santé.
    En suivant quelques règles de base et avec un minimum de matériel, de nouveaux horizons culinaires s'ouvriront à vous !
    Découvrez 30 recettes ludiques et délicieuses de boissons, sauces, produits laitiers, condiments, pain et légumes croquants originaux. Ce livre reste avant tout un ouvrage gourmand ; le but est de maîtriser la lacto-fermentation pour transcender les qualités propres de chaque aliment. Vous obtiendrez des résultats d'une finesse et d'une variété insoupçonnées.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une anthologie

    Jirô Taniguchi

    Proposé dans une édition cartonnée luxueuse déjà utilisée pour QUARTIER LOINTAIN et Le Journal de mon père du même Jirô Taniguchi, ce volume rassemble deux titres du maître japonais précédemment publiés chez Casterman : Terre de rêves, préalablement paru dans la collection Ecritures en 2005, recueil de cinq récits courts centrés sur la vie quotidienne, et L'Homme de la toundra, initialement paru l'année suivante sous le label Sakka, autre recueil d'histoires courtes d'inspiration plus naturaliste. Deux autres histoires, inédites en français, viennent compléter cette anthologie de 504 pages.

  • Quand les parents se séparent Nouv.

    3 histoires pour la comprendre, l'accepter et l'accueillir.

    - Le pire jour de toute ma vie: Les parents annoncent à Aya et Simon qu'ils se séparent, c'est le grand chamboulement...
    - J'ai deux maisons: Pas facile de trouver son équilibre et sa place dans deux lieux et rythmes différents.
    - Qui a raison? Les parents de Théo, le cousin d'Aya, se séparent aussi. Et se déchirent, en disant du mal l'un de l'autre. Cela rend Théo très agressif, et Aya va tout faire pour l'aider.
    - À chaque fin d'histoire, un éclairage psy simple pour décrypter la situation.
    - Des outils pour apprendre à exprimer ses besoins et éviter les crises.

  • « Né sous une bonne étoile » : à première vue, ce n'est pas le cas de Rémi, enfant trouvé, qui passe son âge tendre chez des parents nourriciers avant d'être vendu (pour quarante francs) à une sorte de vagabond saltimbanque, musicien des rues et montreur de chiens savants. Sous les ordres de ce patron, le jeune garçon « sans famille » va endurer les rigueurs de la vie itinérante et affronter toutes sortes d'épreuves. Pour autant, il ne se découragera pas : son arme est de posséder cette force de caractère qui, tôt ou tard, vous attire la bienveillance du sort. Le lecteur, quant à lui, vibre et espère de toute son âme qu'au terme de ce parcours très noir, compliqué d'une intrigue policière, la chance finira par sourire à Rémi, qui le mérite amplement. Avec ce roman quasi mythologique, Hector Malot nous conte une histoire dont la simplicité défie les modes. Son personnage de Vitalis, figure tragique d'intermittent du spectacle, impose un type humain qui se grave dans les mémoires : celui de l'homme au passé mystérieux que ni la déchéance sociale, ni les vicissitudes d'une existence soumise à la pire précarité n'ont réussi à abattre.

  • L'Homme qui savait la langue des serpents raconte l'histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sour qui tomba amoureuse d'un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu'il aimait tant, d'une jeune fille qui croyait en l'amour, d'un sage qui ne l'était pas tant que ça, d'une paysanne qui rêvait d'un loup-garou, d'un vieil homme qui chassait les vents, d'une salamandre qui volait dans les airs, d'australopithèques qui élevaient des poux géants, d'un poisson titanesque las de ce monde et de chevaliers teutons un peu épouvantés par tout ce qui précède.

    Peuplé de personnages étonnants, empreint de réalisme magique et d'un souffle inspiré des sagas scandinaves, L'Homme qui savait la langue des serpents révèle l'humour et de l'imagination franchement délirante d'Andrus Kivirähk. Le roman retrace dans une époque médiévale réinventée la vie peu banale d'un jeune homme qui, vivant dans la forêt, voit le monde de ses ancêtres disparaître et la modernité l'emporter. Une fable?? Oui, mais aussi un regard ironique sur notre propre époque. L'Homme qui savait la langue des serpents a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire en 2014.

  • Tea time à Downton Abbey

    Collectif

    • Solar
    • 15 Octobre 2020

    Vous aussi, vivez l'expérience exceptionnelle de l'Afternoon tea tel qu'il est servi à Downton abbey, prestigieux château anglais de la famille Crawley dans le Yorkshire. Immergez-vous dans les traditions et l'atmosphère particulièrement surrannée de rituel emblématique de nos voisins anglais qu'est le tea time. Retrouvez l'ambiance de la fameuse série Downton abbey et sa galerie de personnages attachants et typiquement british, et savourez de délicieux moments à l'anglaise grâce à ces recettes de scones, plum pudding, sandwiches et muffins dignes d'être servis par Carson, le plus flegmatique des majordomes.

  • 10 ANS DE PÔLE FICTION. La collection de poche dédiée aux adolescents et jeunes adultes.

    Depuis l'âge de cinq ans, Lazlo Lestrange, orphelin, rêve de la Cité oubliée, Désolation. Attaché à la Grande Bibliothèque du royaume de Zosma, il cherche aujourd'hui à percer ses mystères. Pourquoi a-t-elle été coupée du monde pendant deux siècles ? Pourra-t-il jamais la retrouver  ? Quand un groupe de guerriers légendaires venu de la Cité mythique se présente, en quête de savants pour former une expédition, le jeune garçon décide de saisir sa chance. Mais est-il prêt à affronter les ombres du passé ? Et qui est la jeune déesse à la peau bleue qui apparaît dans ses rêves ?

  • La zone

    Markiyan Kamysh

    • Arthaud
    • 13 Avril 2016

    Le journaliste a passé plus de 200 jours à explorer illégalement la zone de Tchernobyl, parcourant plus de 7.000 kilomètres. Selon lui, cette zone d'exclusion, interdite dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale, est une terre de paix où le temps s'est figé et où la nature a repris ses droits.

  • Scarlett et Novak Nouv.

    Scarlett et Novak

    Alain Damasio

    • Rageot
    • 3 Mars 2021

    Novak court. Il est poursuivi et fuit pour sauver sa peau. Heureusement, il a Scarlett avec lui. Scarlett, l'intelligence artificielle de son brightphone. Celle qui connaît toute sa vie, tous ses secrets, qui le guide dans la ville, collecte chaque donnée, chaque information qui le concerne. Celle qui répond autant à ses demandes qu'aux battements de son coeur. Scarlett seule peut le mettre en sécurité. A moins que... Et si c'était elle, précisément, que pourchassaient ses deux assaillants ?

  • La petite enfance (0-6 ans) mérite notre intérêt et notre engagement.
    Comment mieux le démontrer qu'en partageant ce que des spécialistes et des professionnels ont acquis comme savoir ?
    Dans cette encyclopédie de référence, ceux-ci nous ouvrent grand les fenêtres sur le monde de la prime enfance, en offrant leur regard, connaissances et pratiques en matière d'attachement, de développement, d'émotion, de sommeil, d'alimentation, de besoins, de jeu, d'humour, d'éducation, de société et de famille. De quoi nous inviter tous à repenser autrement la petite enfance et à renouveler notre manière d'agir et d'être auprès des jeunes enfants.
    Sous la direction de Boris Cyrulnik, un ouvrage par lequel la préciosité et l'enjeu des premières années de vie prennent toute leur importance !

  • Aux côtés des thérapies comportementales, cognitives ou psychanalytiques, les thérapies systémiques constituent une nouvelle approche des troubles psychiatriques, fondée sur la prise en charge psychologique globale de la famille, à partir de la demande de soins formulée par un membre du ' système familial '. C'est cette notion de système qui guide la manière particulière dont l'équipe soignante va aborder la demande de soins, la replacer dans un contexte plus large, formuler des hypothèses thérapeutiques à partir de références théoriques précises et évaluer les résultats. Cette philosophie du soin connaît en France un plein essor, en particulier en psychiatrie infanto-juvénile et pour des conflits intra-familiaux.
    Unique en son genre, cet ouvrage propose une synthèse des différents courants de pensée systémique, et constitue une approche solide et ouverte des recherches actuelles. La richesse de ce livre tient également à la diversité des problèmes traités par l'abord systémique : les troubles du comportement à tous les âges de la vie, les crises conjugales et familiales ainsi que les crises intra- ou interinstitutionnelles. Le lecteur dispose ainsi de précieuses informations qui le guideront dans son développement personnel, familial et professionnel.
    Cette quatrième édition, actualisée, intègre de nouveaux apports théoriques sur l'élaboration du modèle systémique, la présentation du théâtre-thérapie et du psychodrame systémique ainsi qu'une synthèse de différentes démarches thérapeutiques (développées dans Applications en thérapie familiale systémique) pour étayer les théories.

  • Pourquoi la dette publique occupe-t-elle une telle place dans les débats économiques contemporains, en France et ailleurs ? Comment s'est-elle imposée comme la contrainte suprême qui justifie toutes les politiques d'austérité budgétaire et qui place les États sous surveillance des agences de notation ?
    À rebours de ceux qui voient la dette comme une fatalité et une loi d'airain quasi naturelle, Benjamin Lemoine raconte dans ce livre comment, en France, l'« ordre de la dette » a été voulu, construit et organisé par des hommes politiques, des hauts fonctionnaires et des banquiers, de gauche comme de droite - parmi lesquels François Bloch-Lainé, Charles de Gaulle, Antoine Pinay, Valéry Giscard d'Estaing, Michel Pébereau, Laurent Fabius, Lionel Jospin, Dominique Strauss-Kahn. Autrement dit, il fut le fruit d'un choix politique.
    Ce livre reconstitue la généalogie détaillée de ce choix stratégique, et prend la mesure de la grande transformation de l'État dans l'après-guerre. On réalise alors à quel point les nouveaux rapports entre finance privée et finances publiques sont au coeur des mutations du capitalisme, dans lequel l'État est devenu un acteur de marché comme les autres, qui crée et vend ses produits de dette, construisant par là sa propre prison.

    « Ce qui est mis en cause dans ce livre, c'est l'évidence même de la dette. » André Orléan.

  • Le mythe du déficit ; la théorie moderne de la monnaie et la naissance de l'économie du peuple Nouv.

    « Nous gérons notre économie comme une personne d'un mètre quatre-vingts qui se déplace courbée en deux en permanence sous un plafond qui est à deux mètres cinquante, parce qu'on l'a convaincue que, si elle tentait de se redresser, elle subirait un terrible traumatisme crânien. » De nombreuses convictions se sont enracinées dans l'imaginaire collectif au sujet de la question du déficit. Stephanie Kelton déconstruit l'idée que les États doivent tenir leurs budgets comme des ménages, que le déficit prouve que l'État dépense trop, que la dette publique est insurmontable, que les déficits de l'État évincent l'investissement économique ou que les programmes de prestation sociale sont financièrement insoutenables... Elle démontre au contraire avec brio que le déficit budgétaire n'appauvrit pas l'État, que la dette n'est pas un fardeau et que le juste niveau de dépense publique s'évalue à partir du taux d'inflation et du niveau réel des ressources.

    Cette exploration modifie profondément notre compréhension de nombreuses questions cruciales : la pauvreté, l'inégalité, la création d'emplois, l'extension des systèmes de santé ou le changement climatique. Car aujourd'hui toute proposition ambitieuse se heurte inévitablement à la forteresse inexpugnable de la question du déficit. Stephanie Kelton propose donc d'imaginer de nouvelles politiques pour passer du récit du manque à celui de la possibilité...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Vivre avec nos morts Nouv.

    « Tant de fois je me suis tenue avec des mourants et avec leurs familles. Tant de fois j'ai pris la parole à des enterrements, puis entendu les hommages de fils et de filles endeuillés, de parents dévastés, de conjoints détruits, d'amis anéantis... ».
    Etre rabbin, c'est vivre avec la mort : celle des autres, celle des vôtres. Mais c'est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l'histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d'hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. ».
    A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés : le récit, la réflexion et la confession. Le récit d' une vie interrompue (célèbre ou anonyme), la manière de donner sens à cette mort à travers telle ou telle exégèse des textes sacrés, et l'évocation d'une blessure intime ou la remémoration d'un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli.
    Nous vivons tous avec des fantômes : « Ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vu naître, des cultures qui nous abritent, des histoires qu'on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons. » Les récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts. « Le rôle d'un conteur est de se tenir à la porte pour s'assurer qu'elle reste ouverte » et de permettre à chacun de faire la paix avec ses fantômes...

  • «Le personnage principal a entre vingt-deux et trente-cinq ans. Il est journaliste, il aspire à l'écriture, il n'en finit pas de mettre en forme un roman raté avec un personnage à la troisième personne. Le roman s'appelle Le récit de la mesquinerie, il ne voit pas le jour. Et il glisse : il devient un récit d'amour.
    Le personnage principal du livre n'est-il pas en effet, plus que le narrateur, l'amour qu'il porte à un autre garçon, T, qui le fait écrire ? D'autres garçons apparaissent (Pierre, Paul, Jacques) mais disparaissent pour laisser la place à celui dont on ne livre le nom que sous forme de secret, d'initiale. Ensemble ils voyagent (Berlin, New York, Varsovie, Prague, Barcelone...) mais reviennent toujours à un lieu de prédilection (l'île d'Elbe).
    On repère, dans la trame de ce livre, plusieurs livres en un, et aussi plusieurs refus de livres : un livre qui s'appellerait Roman posthume, un autre qui s'appellerait Mes parents, encore un autre qui s'appellerait Autobus et métro, une suite des Aventures singulières, un Journal de travail, mais c'est le Récit d'amour qui l'emporte : bâti comme un mausolée pour le corps des amants. Apparaît alors, par-dessus tout, le refus de ficeler un roman pour en livrer la matière brute, la vive continuité de la vie, des rêves, des rencontres, des aventures...».
    Hervé Guibert.

  • Sur Gethen, la planète glacée que les premiers envoyés ont baptisée Hiver, il n'y a ni hommes ni femmes, seulement des êtres humains.
    Des androgynes qui, dans certaines circonstances, adoptent les caractères de l'un ou l'autre sexe. Les sociétés nombreuses qui se partagent Gethen portent toutes la marque de cette indifférenciation sexuelle.
    LoeEnvoyé venu de la Terre, qui passe pour un monstre aux yeux des Géthéniens, parviendra-t-il à leur faire entendre le message de l'Ekumen ?
    Ce splendide roman a obtenu le prix Hugo et à consacré Ursula le Guin comme un des plus grands talents de la science-fiction.

  • Bouleversements hormonaux, manque de sommeil, perte de libido, réappropriation de son corps, blessure... La période post-partum dure plusieurs mois après la naissance. Il est donc essentiel que les jeunes mamans aient des outils pour mieux récupérer et apprennent à s'occuper d'elles au naturel pour lutter contre la fatigue et les inconforts.
    Julia Simon, spécialiste en périnatalité, vous propose une approche de la naturopathie avec des solutions naturelles : alimentation, mouvement corporels, relaxation, usage des plantes...

  • En février 2020, Illana Weizman, militante féministe, lance le hashtag #MonPostPartum, après la censure d'une publicité de la marque Frida Mom, spécialisée dans les produits post-accouchement, lors de la diffusion de la 92e Cérémonie des Oscars, sous prétexte qu'il était peu esthétique de voir les souffrances d'une femme venant d'accoucher... L'autrice encourage alors les femmes à partager leurs expériences pour dénoncer les injonctions qui pèsent sur les jeunes mères, censées ne vivre qu'un bonheur absolu et surtout taire les souffrances et difficultés qui l'accompagnent dans la grande majorité des cas.
    Dans cet essai rigoureusement documenté, Illana Weizman s'emploie à déconstruire toutes les croyances liées au post-partum et met à jour les nombreux tabous qui l'entoure afin de rendre visible et légitime ce vécu commun à des millions de femmes.
    Elle y avance de nombreuses propositions politiques pour changer la donne.

  • En ces temps de crise et d'instabilité du couple, comment peut-on plaider pour une « stratégie du pire » ?

    C'est que le pire, en l'occurrence, peut avoir son utilité.

    La vie de bien des couples est ponctuée par des conflits répétés, mais si on les observe de près, on s'aperçoit qu'ils ont aussi une fonction : ils permettent aux deux partenaires de mieux coexister avec des croyances profondes qui les habitent, et dont ils n'arrivent pas à se débarrasser : être persuadé au fond de soi-même qu'on s'efforce d'aimer mais qu'on est toujours abandonné, qu'on voudrait bien compter sur les autres mais qu'ils se dérobent toujours, qu'on tente d'être écouté mais que c'est impossible, etc.

    Celui qui est enfermé dans de telles convictions est tout autant geôlier que prisonnier. Non seulement elles limitent pour lui l'horizon des possibles - de ce qu'il perçoit comme de ce qu'il peut faire - mais, sans s'en rendre compte, il emprisonne l'autre dans ce qu'il lui reproche, bloquant ainsi les possibilités d'évolution. Bref, nous participons au problème que nous prétendons vouloir résoudre..., ce qui ne nous empêche pas d'en souffrir !

    Dès lors, y a-t-il une voie de sortie ? Laquelle ?

  • Manuel de sexologie

    Patrice Lopès

    Initiée par les travaux de Freud, la prise en charge des troubles de la vie sexuelle a conquis son statut de discipline fondamentale plus récemment par la mise en place de procédés thérapeutiques fiables issus des travaux de Masters et Johnson. Les méthodes corporelles, qui ont permis d'accompagner la souffrance de couple devant une ' impuissance ' ou une ' frigidité ', rencontrent leurs limites face aux troubles organiques authentiques qui s'opposent au bon fonctionnement de ce que l'on peut appeler les ' organes de l'amour '. Mais si ces causes organiques, trop longtemps ignorées par la médecine, peuvent être explorées et reconnues, et bénéficier de traitements adaptés, la thérapeutique sexologique demeure nécessaire tant est complexe l'abord de la sexualité.
    /> Les auteurs analysent successivement les bases neurophysiologiques et neuropsychologiques de la sexualité humaine, avant de décrire la chimie des dysfonctions sexuelles chez l'homme et la femme. La sexualité aux différents âges de la vie est largement développée (puberté, personnes âgées, troubles des conduites sexuelles, etc.).
    Cet ouvrage, issu d'un enseignement de diplôme interuniversitaire de sexologie, est fondé sur la participation de l'Association interdisciplinaire post-universitaire de sexologie (AIUS). Il a fait intervenir des gynécologues, des psychiatres, des psychologues, des chirurgiens, des comportementalistes et des psychanalystes. Il prend en compte tous les progrès en matière de traitements organiques, mais aussi en termes de thérapeutique cognitivo-comportementale ainsi que les sexothérapies permettant d'améliorer la qualité de vie sexuelle.
    Cet ouvrage intéressera tous les participants aux DIU de sexologie mais également les jeunes internes et toutes les spécialités concernées de près ou de loin par les pathologies liées ou engendrant des troubles sexuels.
    Le succès rencontré par la précédente édition et la nécessité de mise à jour des informations rendaient cette nouvelle édition indispensable pour continuer à faire de cet ouvrage la référence sur le sujet.

  • " le bonheur n'est jamais pur.
    Pourquoi faut-il que, si souvent, une bouffée de bonheur provoque l'angoisse de le perdreoe sans souffrance, pourrait-on aimeroe sans angoisse et sans perte affective, aurait-on besoin de sécuritéoe le monde serait fade et nous n'aurions peut-être pas le goût d'y vivre. " b. c. après une série d'essais sur la résilience qui ont connu un immense succès, boris cyrulnik expose les conditions environnementales du bonheur et du succès.
    Il explique pourquoi, pour chacun d'entre nous, la vie est une conquête permanente, jamais fixée d'avance. ni nos gènes ni notre milieu d'origine ne nous interdisent d'évoluer. tout reste possible. de nouveau, l'humanité de boris cyrulnik nous fait prendre conscience de nos forces pour aider autrui et de nos moyens pour pallier nos faiblesses

empty