Emmanuelle Brame

  • L'ombre de Caravage

    Emmanuelle Brame

    • Fauves
    • 18 Janvier 2021

    Florence, Italie. Un couple de collectionneurs décide de vendre un mystérieux tableau dont il a hérité. Persuadés de détenir une oeuvre de Caravage, les époux placent tous leurs espoirs en Sarah, experte en peinture de la Renaissance, afin de réaliser un projet culturel d'ampleur. L'impatience des collectionneurs, les enjeux financiers et les rivalités inhérentes au monde de l'art déstabilisent Sarah, qui doit également dissimuler ses sentiments naissants et incontrôlés envers Lucas, l'argentier du couple.
    Peu à peu, la découverte de l'oeuvre laisse place à des révélations sur l'histoire mystérieuse de la famille. Caravage aurait-il dissimulé un message dans ce tableau inconnu aux yeux de tous ? L'ombre de Caravage dépeint une histoire fictive et intrigante sur les secrets des grands peintres, l'ambition des experts et les méthodes pour valider l'authenticité d'une oeuvre, dans un paysage florentin séduisant.

  • Coeur en eaux troubles

    Emmanuelle Brame

    • Fauves
    • 10 Septembre 2019

    "Laure et Léa, deux jeunes Parisiennes discrètes et délicates, sont marquées par différentes déceptions affectives et professionnelles. Une opportunité de relever le défi d'un nouveau virage dans leur carrière s'offre à elles lorsque le groupe Stilldotcom leur fait une proposition d'embauche, avec un avenir très prometteur... Au fur et à mesure, le contexte va se transformer. L'entreprise abrite le profil adroit et perfide de Grégoire, leur président. Les deux femmes vont découvrir toute la stratégie d'un dirigeant manipulateur, pervers et dangereux. Décidées à ne pas renier leurs valeurs, Laure et Léa vont se battre pour sortir des griffes de leur prédateur. Au travers de nombreux rebondissements, ce roman s'apparente à un thriller psychologique où le lecteur espère un retour à un sentiment d'équilibre, afin d'oublier la sensation de vertige permanent qui aura su s'installer insidieusement."

  • Le cimetière

    Emmanuel Bram

    Lorsque je me suis éveillé, j'étais allongé dans le noir. Je ne me souvenais plus de rien, ni qui j'étais, ni d'où je venais, la mémoire m'échappait comme un mot qu'on a sur le bout de la langue et qui nous glisse entre les doigts à l'instant où l'on croit l'attraper. J'étais dans un cercueil en bois pourri. Combien de temps je suis resté là, sans bouger à attendre je ne sais quoi, personne ne pourra jamais le dire...

  • La sorcière

    Emmanuel Bram

    La magie n'existe pas, car tout est magique. Encore faut-il définir ce que signifie le mot « Magie ». Les sorcières ne volent pas sur des balais les soirs de pleine lune. Elles ne vont pas boire le thé chez Lucifer le vendredi et ne transforment pas les hommes en crapauds. La nature n'a pas besoin d'elles pour cela. Elles ont rarement une verrue sur le nez, et il n'est pas plus crochu que celui de n'importe qui. Juste légèrement plus affûté. Vous en avez sûrement déjà rencontré, dans la rue, une voisine ou une collègue de travail. Certaines n'ont même pas conscience de ce qu'elles sont. Les sorcières sont presque comme tout le monde. Presque...

  • Les sorcières couchent avec la Mort. Telles des funambules avançant sur un fil tendu au milieu du néant, elles jonglent avec la raison, la folie et leur propre dragon. Jamais totalement dans ce monde, mais jamais totalement dans l'autre. De mères en filles, elles transmettent le Pouvoir à travers les âges. Exilées sur la lame du rasoir qui tranche les veines de leur âme vagabonde... Après avoir lu « La sorcière », certaines d'entre elles m'ont demandé de raconter une partie de leur vie. C'est ce que j'ai tenté de faire dans ce recueil.

  • Viva Angelina

    Emmanuel Bram

    • Brumerge
    • 24 Juillet 2017

    "Le petit village de Coustaussa situé à quelques kilomètres de Rennes le Château (Aude) a été, le 1er novembre 1897, le théâtre d'un crime épouvantable. Antoine Gélis, curé de la paroisse, a été assassiné dans sa cuisine...
    Emmanuel Bram, nous révèle ici un étonnant document adressé à son grand-père Francis Bram..."

empty