Au Vent Des Iles

  • Réalisé à Tahiti, cet ouvrage est dédié au travail du tifaifai, c'est-à-dire du patchwork polynésien, composé soit de tissus géométriques, soit d'appliques essentiellement de fleurs, de fruits ou de feuilles. Il permet d'approcher l'univers de ces créations typiques de la Polynésie française dont l'histoire remonte à l'introduction des ouvrages de patchtwork dans les îles du Pacifique par les épouses des missionnaires au XVIII° siècle. Il s'attache à montrer la façon dont cet art du quotidien a été adopté et transformé par les femmes polynésiennes. Il offre un panorama de la production des années passées et surtout de celle d'aujourd'hui. On y évoque la façon dont se travaille le tifaifai, son histoire, ses techniques, l'organisation sociale et culturelle des gens qui le produisent. De nombreux portraits saisissent sur le vif, un par un, des femmes et un homme d'aujourd'hui. Le travail de leurs mains est à l'origine d'oeuvres dont la qualité technique et graphique prouve que le tifaifai est aussi un art personnel intimement lié à celui qui le crée. D'inspiration occidentale mais aussi tradition vécue durant plus de deux siècles, , le tifaifai est un élément fort et très visuel de la culture actuelle polynésienne.

  • Cet ouvrage présente le tressage polynésien dans ses dimensions anciennes et contemporaines à travers l'ensemble des archipels. Aspect fondamental de la vie quotidienne d'autrefois, le tressage occupe toujours une place importante dans le paysage social et culturel Polynésien. Activité aux multiples visages et appellations, son essence s'enracine dans l'histoire des hommes et des femmes qui constituent la Polynésie contemporaine.
    La partie ancienne de l'ouvrage présente le tressage à travers l'aventure humaine qu'il accompagne depuis les premières légendes, jusqu'à la navigation traditionnelle, les principaux aspects de la vie quotidienne et religieuse, jusqu'à la mort, ultime étape où le tressage suit l'homme dans son voyage. Le tressage est également étudié à travers ses matières reines - le pandanus et le cocotier et les autres matières végétales - et ses différentes techniques.
    La partie moderne et contemporaine présente l'évolution d'un domaine bouleversé par les profondes transformations de la société polynésienne, suite au contact avec l'occident à la fin du XVIIIe siècle. Un ensemble de facteurs ont contribué à l'essor d'un artisanat dont le tressage est l'un des aspects essentiels.
    Cet ouvrage permet aussi de découvrir le tressage contemporain et de sa dimension socio-économique en Polynésie.
    Les transformations sociales de la société polynésienne ont entraîné de fait une mutation des types de tressage, créant un mélange particulier de techniques traditionnelles et contemporaines.

  • A la fin des années 1950, quand Tahiti n'était reliée au monde que par quelques liaisons maritimes, la vie semblait immuable, simple, sereine, encore empreinte de traditions, peu marquée de différences sociales.
    Mais dans la décennie suivante, tout bascule, avec l'ouverture de l'aéroport de Faaa, avec l'implantation du centre d'expérimentations nucléaires du Pacifique. À propos de l'historique de l'Hôtel Tahiti, construit en 1960, Paule Laudon raconte Papeete d'avant les bouleversements. Les souvenirs des témoins de cette belle époque revivent, accompagnés de nombreuses images, vieilles photos issues de collections privées et de celles des premiers journaux et magazines.

  • Cet ouvrage présente une partie des collections photographiques de la Polynésie : le fonds de 63 épreuves originales de Roger Parry, complété par 31 nouvelles acquisitions ; et plusieurs dessins. Grâce à des tirages modernes provenant du Jeu de Paume de Paris, cette publication évoque aussi le travail du photographe avant et après son séjour en Polynésie donnant ainsi une vision plus complète de son oeuvre.

  • Résultat de longues recherches ethnographiques, cet ouvrage permet de montrer dans sa complexité la vie actuelle d'un des peuples papous d'une vallée de l'intérieur de la Nouvelle-Guinée. Ce peuple vit un quotidien d'activités et de techniques traditionnelles, habite un univers social de relations particulières et complexes et enfin s'exprime dans un monde largement habité par la magie, l'interdiction, la crainte de l'invisible et les manières de traiter avec lui.

  • Matière d'exception, le bénitier fossile a donné naissance à des objets singuliers et éminemment précieux, prisés par les hommes de pouvoir en Mélanésie. Pour maintenir les prérogatives dues à leur position sociale, ces derniers se devaient d'afficher des insignes hors du commun. Contrairement aux sculptures en bois, le bénitier fossile résistant à la dégradation du temps, il a favorisé pour de nombreuses générations, la donation de père en fils de ces biens inestimables, ce qui a contribué à alimenter le caractère divin de certains objets. La difficulté de l'époque à acquérir de telles pièces s'est répercutée et amplifiée de nos jours. Cette pénurie explique pourquoi pendant longtemps ces objets furent ignorés des occidentaux et pourquoi aujourd'hui si peu de prototypes subsistent dans les collections.
    Ce livre est destiné à leur rendre la place qu'ils méritent au panthéon des oeuvres d'art océaniennes.

  • First Australians raconte l'histoire spectaculaire de la collision entre deux mondes qui a façonné l'Australie contemporaine. Racontée du point de vue des premiers habitants de l'Australie, elle permet de revivre de façon frappante les événements qui se sont déroulés lorsque la plus vieille culture humaine vivante fut envahie par le plus grand empire de tous les temps. En s'appuyant sur une multitude de photos et de documents historiques, sept des plus influents historiens australiens nous révèlent la véritable histoire d'individus blancs ou noirs, acteurs d'un drame épique fait d'amitié et de vengeance, de pertes et de victoires, au cours de la période la plus riche de l'histoire de l'Australie. Leur récit démarre en 1788 à Warrane, lieu connu désormais sous le nom de Sydney, avec l'amitié entre le gouverneur britannique Phillip et son prisonnier, le guerrier Bennelong. Il s'achève en 1992, avec le défi juridique de Koiki Mabo à l'encontre des fondements de l'Australie.

  • Cet ouvrage offre une vision de la création des Polynésiens depuis les plus beaux objets découverts par les navigateurs européens à la fin du XVIIIe siècle jusqu'aux productions les plus contemporaines. Ces représentations sculptées qui incarnaient les créations majeures des arts polynésiens anciens se retrouvent aujourd'hui dans les plus grands musées ethnographiques du monde et sont très recherchées par les collectionneurs.
    Cette sculpture référence des premiers contacts n'a jamais cessé d'évoluer, souvent de manière accélérée, s'enrichissant sans cesse au contact des multiples rencontres, des nouveaux matériaux et outils, des goûts et de l'intérêt des commanditaires, mais continuellement sous l'emprise des oeuvres du passé, qui imprègnent toujours les superbes créations actuelles. Car, à l'aide de leur gouge ou de leur fraiseuse, les sculpteurs polynésiens, fiers de leur culture singulière, participent aujourd'hui à tracer les contours d'une nouvelle identité qui concilie héritage culturel et modernité, sur fond d'enjeux socioculturels contemporains.

empty