• Qui est vraiment Edgar Morin ?

    Sociologue et philosophe, Edgar Morin est un intellectuel de premier plan. Né en 1921, il est également le témoin privilégié des grands événements du siècle dernier : les combats de la Résistance, la guerre d'Algérie, l'effervescence de la jeunesse des années 1960... Edgar Morin a tout vu, tout vécu. À partir de documents inédits, cette biographie d'Edgar Morin restitue toute la complexité d'un personnage attachant, et encore méconnu. Un penseur engagé et nécessaire, en ces temps obscurs et chaotiques.

  • Présenter avec brièveté 100 livres qui, année après année, depuis la Seconde Guerre mondiale, ont marqué de leur empreinte la construction des sciences sociales, en France et à travers le monde : tel est le pari que relève avec succès ce livre.

    Les éditeurs de l'ouvrage ont sollicité certains des meilleurs chercheurs actuels, en France et à l'étranger, pour présenter, à l'attention d'un public de non-spécialistes, l'intérêt et l'argument profond de chacun de ces 100 livres et pour dire son héritage et son actualité pour la recherche d'aujourd'hui. Il en résulte un panorama par défi- nition incomplet et néanmoins suggestif. Il offre une vue renouvelée sur des oeuvres majeures du patrimoine des sciences sociales, comme sur d'autres moins connues du grand public. Mais il permet aussi d'apercevoir d'où viennent ces sciences et de quelle manière elles sont en train d'évoluer, en révélant au passage leur profonde unité, au-delà des divisions disciplinaires auxquelles trop souvent le regard s'arrête.

  • Traitant du programme de littérature comparée des agrégations interne et externe de Lettres modernes, l'ouvrage propose tous les éléments nécessaires à la réussite du candidat.
    Comme tous les clefs-concours Littérature comparée, l'ouvrage est structuré en trois parties :
    Repères et analyses : le contexte historique et littéraire de chaque oeuvre.
    Grandes thématiques : comprendre les enjeux du programme.
    Synthèse : le vrai jeu de la comparée.

  • Plus de trente ans après sa naissance, il n'existait pas encore de texte qui offre un accès simple à la sociologie pragmatique. Le présent ouvrage vient combler ce manque. Il expose les principes qui ont fondé cette « nouvelle » sociologie, au carrefour de l'interactionnisme américain et de la tradition sociologique française (Durkheim, le structuralisme, Bourdieu...). Il éclaire aussi la manière dont les concepts forgés par ce courant de recherche ont renouvelé nos conceptions de l'action et de la société en les définissant d'abord comme des réalités conflictuelles. Décrivant les méthodes d'enquête mises en oeuvre par les sociologues pragmatiques, il présente leurs apports à un grand nombre de champs de la recherche empirique. Enfin, revenant sur les débats que le développement de la sociologie pragmatique a alimentés, et qu'il continue de susciter, il indique quelles nouvelles directions cette sociologie est aujourd'hui en train de prendre.

  • Le pouvoir intellectuel français (Pif) n'échappe pas au désarroi et au déni qui frappent les autres pouvoirs (politique, financier, économique et médiatique), mais reste plus opaque dans son fonctionnement.
    Qui influence ? Qui bloque (et qui débloque) ? Des médiacrates aux jeunes pousses, en passant par des réseaux nouveaux et des tribus requinquées, le feuilleton tour à tour excitant, énervant ou inattendu de la vie intellectuelle française sous François Hollande (2012-2017) comme si vous y étiez.
    Les influences, une nouvelle collection La collection « Les influences » narre l'actualité des idées. Chaque livre est autonome ou peut se lire comme l'épisode d'un feuilleton de la vie intellectuelle.
    Rédigée comme un roman par deux journalistes, une enquête ou une biographie de fond de 120 pages raconte l'époque.
    Un but : aider le lecteur à mettre ses idées à jour dans le déluge de débats, d'opinions et de livres. Un bonus d'une cinquantaine de pages, intitulé « Les idées nouvelles » et rédigé à la façon d'un journal de bord, rend compte à travers portraits, reportages sur le vif, notes de lecture et mise en ordre chronologique des idées, débats et polémiques du moment.

  • Depuis l'avènement des technologies informatiques, une nouvelle sorte d'image existe : l'image numérique. Créée à l'aide de l'ordinateur, cette image de synthèse fera la rencontre du 7e art ; elle transformera le cinéma. L'esthétique de l'image, les méthodes de production, les possibilités expressives du média et même la mise sur le marché des films en seront profondément bouleversés.

  • Nuit d'orage

    Michèle Lemieux

    Il est l'heure d'aller se coucher. En compagnie de son chien, une jeune fille se met au lit. Nous passerons une nuit entière avec elle et nous serons témoins de ses questions et de ses grandes interrogations sur la vie.

    Un livre fort fait de questions et de réflexions inattendues et de questions simples sur le monde qui nous entoure, sur l'avenir, mais également sur les peurs de la nuit. Un livre sur le sens de la vie, sur nos origines et nos doutes. Michèle Lemieux nous donne à voir et à lire un monde fascinant, où curiosité rime avec existence.

    L'édition québécoise se devait de rapatrier cette oeuvre.

  • A quoi sert d'épargner si les biens et services que l'on voudra dans l'avenir ne sont pas produitsoe comment agréger, "additionner" les préférences individuelles pour arriver à des préférences collectivesoe quelles relations l'etat entretient-il avec l'"utilité collective " ? l'économie - la science économique - répond à ces questions et à bien d'autres.
    Contrairement aux idées reçues, l'économie n'a pas grand chose à voir avec l'argent. elle s'intéresse aux choix et à leurs conséquences sociales, l'argent n'étant qu'une représentation du réel et un moyen commode d'échanger des biens et services. ce livre présente les grandes composantes de la théorie économique, expliquée en ternies aussi peu techniques que possible : les notions de coût et de préférence, la théorie de l'offre, de la demande et des marchés, la théorie du bien-être, l'économie de la politique, la finance et la théorie monétaire.
    Pierre lemieux invite le profane à comprendre la signification profonde de la science économique, sa pertinence pour interpréter les événements du monde financier et ceux de la vie quotidienne, ainsi que ses implications politiques; autrement dit, à découvrir comment les économistes pensent.

  • « La faute au laissez-faire ! », a entonné tout le monde lors de la récente crise économique. Heureusement, « le laissez-faire, c'est fini », a annoncé Nicolas Sarkozy. Donc, il n'y aura plus de crise ?
    Pourtant, la crise n'est pas finie. Elle se manifeste dans les soubresauts de la Bourse autant que dans l'incapacité des États à payer leur dette et à maîtriser leur déficit.
    Ce livre nous amène où la crise est apparue à l'été de 2007, c'est-à-dire dans le marché, américain surtout, des titres adossés à des créances hypothécaires. Ce marché de même que celui de l'immobilier résidentiel en général, l'État américain les avait pris sous son aile. Comme disait George Bush en 2002, « quand quelqu'un souffre, il faut que l'État bouge ». Il y a toujours des gens qui souffrent et l'État s'agite sans cesse. L'Amérique est-elle vraiment si différente de la France ?
    Une crise du laissez-faire ? Les faits et les statistiques parlent d'eux-mêmes. C'est d'une autre crise qu'il s'agit. Mais laquelle ?
    En tentant de répondre à ces questions, Pierre Lemieux nous entraîne dans une exploration des théories macroéconomiques et dans un examen du xxe siècle, dont Mussolini rêvait qu'il fût « le siècle de l'État ». Un livre essentiel pour comprendre la finance, l'Amérique, la France, et la vraie crise qui dépasse à toute vitesse le train à l'arrêt.

  • « Expliquer, c'est déjà vouloir un peu excuser »... Cette remarque du Premier ministre au lendemain des attentats de novembre 2015 a profondément blessé la communauté française des chercheurs en sciences sociales. Ainsi la sociologie, ou le sociologisme pour ses détracteurs, ne servirait à rien, et pire, servirait les causes ideologiques les plus infâmes.
    Le sociologue Cyril lemieux a repris, trié, mixé ses nombreuses chroniques publiées dans la presse et qui étaient destinées à réagir à l'actualité, pour concevoir 23 petits contes sociologiques. Autant de points d'entrée pour un profane pour découvrir et saisir Après ce voyage aussi pédagogique que stimulant, inattendu une postface répond à la critique du Premier ministre : non, expliquer n'excuse en rien qui ou quoi que ce soit, mais peut au contraire aider le citoyen à comprendre et même participer aux débats démocratiques.
    Le lecteur éclairé par toutes ces explications peut ainsi savourer le dialogue d'un artiste avec le sociologue : les dessins incisifs de Saint- Oma réagissent aux récits en complicité ou en provocation.

  • Emeutes de Villiers-le-Bel, affaire Kerviel, péripéties de l'Arche de Zoé, fiasco de la France à l'Euro de football, élection de Barack Obama, crise financière : des sujets qui se bousculent à la une des journaux télévisés, la sociologie a-t-elle quelque chose à dire ? Sa vocation première n'a jamais été de s'exprimer dans l'urgence et l'immédiateté. Le temps, souvent très long, de l'enquête lui est nécessaire pour réussir à éclairer d'une intelligibilité nouvelle le monde social qui se bâtit sous nos yeux. Restent pourtant les attitudes et les tournures de pensée qu'elle nous enseigne. Restent ces connaissances, si nombreuses, qu'elle accumule patiemment depuis ses débuts. Autant de ressources pour nous aider, face à un quotidien incertain et opaque, non pas à produire dans l'instant un discours de vérité mais, plutôt, à nous distancier des analyses propres à " l'air du temps " et ainsi, peut-être, à mieux saisir des enjeux demeurés inaperçus et à éviter certaines erreurs de jugement. C'est un tel pari émancipateur que poursuit ce livre, où le lecteur retrouvera les chroniques que l'auteur donna, selon un rythme hebdomadaire, sur l'antenne de France-Culture entre août 2007 et juillet 2009. Un fait d'actualité brûlant y est à chaque fois place sous l'éclairage d'une théorie, d'un concept ou d'un raisonnement sociologiques. Manière de revisiter notre époque et, d'un même mouvement, d'éprouver les pouvoirs de distanciation qu'offre la pratique de la sociologie.

  • Inspiré par les milliers d'enfants que les auteurs ont rencontrés au cours de leur carrière, ce livre a été conçu pour les parents hantés par des questions sans réponse.
    Il a été pensé aussi pour les intervenants, souvent isolés face à la détresse des familles. il traite en quinze chapitres des multiples aspects de l'adoption internationale : l'abandon, l'anthropologie et l'éthique de l'adoption, les familles adoptives, le processus d'adoption, le bilan de santé, l'alimentation, la croissance, le développement, les troubles de développement, les particularités ethniques, l'adaptation, le nouveau milieu de vie et l'identité.
    Puis arrive un dernier chapitre, le chapitre quinze et demi. pourquoi et demi ? parce qu'il reste, disent les auteurs, l'avenir à bâtir avec votre enfant. un ouvrage complet comme il s'en fait rarement, écrit par trois spécialistes de l'enfance internationale parmi les plus réputés.

  • J'entends par consumation un acte excédant les exigences du bon sens, exigences auxquelles se plie l'individu qui voudrait seulement - quelle humilité ! - l'accroissement des richesses et du pouvoir. Dans le domaine de la connaissance, la consumation désigne une activité spirituelle irrécupérable en ce qu'elle ne se solde pas par une nouvelle ligne au CV ou une promotion pour penseur patenté. Elle se distingue de la consommation culturelle et protège de son infirmité érudite : le trouble anxieux de qui se goinfre de toutes les grosses Lettres de l'humanisme et peine à les métaboliser. La consumation est irréductible aux conditions du marketing intellectuel visant à la maximisation du rendement, principe dont découle le fameux et malheureux impératif publish or perish. On remarque ces dernières années une prolifération d'appellations conceptuelles branchées qui témoignent de cette marchandisation du savoir.

  • Vous songez à adopter, vous êtes sur le point d'accueillir un enfant par adoption ou vous êtes déjà parent adoptant?
    Ce livre vous apportera des réponses et surtout des solutions concrètes pour exercer ce rôle de parent, à la fois semblable et différent de la parentalité bio-logique.
    Fondée sur des connaissances scientifiques solides, une longue expérience professionnelle et sur le vécu de milliers de familles adoptives, l'auteure vous offre l'essentiel de son approche éducative et psychosociale :
    L'adopte-parentalité.
    L'Adopteparentalité est désormais une collection où l'enfant adopté est au coeur des préoccupations et le parent au coeur des solutions. Dans ce premier ouvrage, vous recevrez les 12 clés essentielles pour vous aider, vous et l'enfant, à connaître, à comprendre et à célébrer sa normalité adoptive.

  • Il y a l'histoire : le 10 mai 1981 marque l'accession de François mitterrand à l'elysée, et la rupture avec une longue séquence politique à droite qui aura duré 23 ans.
    Il y a les histoires : pour restituer la densité, mais aussi la diversité et l'inattendu de cette journée historique, olivier roller, photographe portraitiste, et emmanuel lemieux, journaliste, ont rencontré une centaine d'acteurs de premier plan et de témoins de toute nature. Du premier ministre pierre mauroy à l'acteur Fabrice luchini, en passant par mazarine, Jean-François Kahn, Bernard Kouchner, Bernard-henri lévy, stéphane Guillon, et des dizaines d'autres personnalités, chacun révèle sa part de vérité d'une journée particulière qui aura marqué tout le monde. pour le meilleur et pour le pire.
    Le photographe et le journaliste se complètent : l'écriture et l'enquête journalistique permettent de restituer l'air du temps et les mentalités de l'époque, la photographie offre tout un kaléidoscope d'attitudes et de sentiments humains et révèle ce que sont devenus aujourd'hui les acteurs d'hier.

  • Le domaine culturel a connu une série de mutations auxquelles doivent s'adapter ses usagers et ses artisans?: changements technologiques, industrialisation, mondialisation. Sommes-nous si différents, sur le plan culturel, de ceux qui nous précèdent et de ceux qui nous suivront?? Cet ouvrage vise à mieux comprendre la relation entre la culture, les pratiques culturelles et les générations.

empty