Langue française

  • Le temps des quanta. Ondes et corpuscules. L'incertain et le probable. L'héritage des quanta. Le temps des controverses. Le temps des verdicts. Annexes.

  • De la préhistoire à nos jours, cet ouvrage recense les inventions qui ont transformé les comportements de l'homme et permis la maîtrise progressive de son environnement.
    Sont également abordées les innovations technologiques et industrielles à travers lesquelles il est possible de donner un sens concret à l'idée de progrès. L'auteur a restitué les personnes, les faits, les écrits dans un éclairage historique, sans perdre de vue que les inventions sont parfois le résultat d'une démarche collective, non rattachable à un nom de scientifique ou de technicien. Si, par ailleurs, les inventions sont bien au centre de ce livre, les Inventeurs ne sont pas pour autant délaissés, ce qui permet aux plus oubliés d'entre eux de retrouver une légitime identité.
    A ce parcours dans l'histoire et l'actualité des inventions et des techniques s'ajoute la possibilité d'utiliser ce dictionnaire comme un guide interactif grâce à la présence d'un index très développé et de chronologies. En un mot, qu'il soit lycéen, étudiant ou simple curieux désireux d'élargir ses connaissances, le lecteur appréciera la richesse des informations contenues dans ces pages où se côtoient tous les rands thèmes scientifiques et techniques : Communication, Energie, Mécanique et Transports, Instruments, Construction, Matériaux, Outils et machines, Vie quotidienne, etc.

  • Ils sont vingt et un, ces aventuriers de la science, vingt et un savants, chercheurs ou penseurs très sérieux : cinq physiciens, un chimiste, un alchimiste, trois mathématiciens, deux philosophes, un biologiste, deux médecins, un botaniste, un préhistorien, un archéologue, un céramiste, un aéronaute et un naturaliste... Ces vingt et une figures de la science, qui s'échelonnent de la Renaissance au XIXe siècle ont, chacune dans leur domaine, laissé un prodigieux héritage à l'humanité. Et, cependant, ces hommes furent, au mieux, incompris, au pire, proscrits par leurs pairs et la société. Il en a même coûté la vie à certains. La plupart en tout cas n'ont pas, de leur vivant, connu la gloire que la postérité, en retour, leur a souvent accordée. Pour cela, il a fallu que la collectivité tout entière en fasse des visionnaires indispensables à l'avancement de la science.

empty