• " Champs linguistiques" crée un nouvel espace de réflexion sur tous les aspects du langage en éclairant la recherche contemporaine en linguistique française, sans a priori théorique et en ne négligeant aucune discipline.
    Pour les linguistes professionnels : une occasion de donner libre champ à leurs recherches. Pour les amoureux de la langue : une manière d'élargir le champ de leurs connaissances. Pour les étudiants : un outil de travail et de réflexion. Que ce soit dans les ouvrages traditionnels, les théories récentes sur la référence ou les recherches en psychologie cognitive, les expressions référentielles, en général couplées, l'un/ l'autre ou le premier/le second, n'ont guère suscité l'enthousiasme des linguistes, à la différence d'une forme comme le pronom personnel il, sans doute entre autres à cause de leur usage moins fréquent.
    L'objectif visé par cette étude est triple. Il s'agit premièrement de faire un état des lieux en examinant la place, éminemment réduite, qui est accordée aux pronoms l'un/l'autre et le premier/le second dans les ouvrages usuels (grammaires et dictionnaires) de manière à poser les problèmes linguistiques soulevés par ces formes. Il s'agit ensuite d'étudier leur comportement sémantico-référentiel, en langue et en discours, pour faire émerger l'originalité de ces formes, anaphores indirectes à caractère partitif, puis de formuler des hypothèses sur les modalités d'interprétations appuyées sur des études psycholinguistiques.
    Cet ouvrage se situe à la croisée de domaines linguistiques tels que la sémantique référentielle, avec, dans la ligne de mire, l'expression de l'(in)définitude et de la partition, et, en arrière-plan, la sémantique lexicale, mais aussi la linguistique textuelle compte tenu du rôle structurant que tiennent ces pronoms à différents plans de la cohésion. Il ouvre également des perspectives cognitives susceptibles d'intéresser les psycholinguistes à des phénomènes anaphoriques encore méconnus, mais aussi les spécialistes du traitement automatique ou de la sémantique formelle, et les linguistes, enseignants-chercheurs ou étudiants de licence, master ou doctorat.

  • Initiative inédite, motivée par l'expression des attentes et besoins concrets des doctorants, cet ouvrage s'est fixé comme objectif de donner aux doctorants en sciences humaines et sociales de fin de 1ère année (et au-delà), un ensemble construit d'outils transversaux, théoriques, méthodologiques et techniques, destinés à faciliter leur parcours doctoral. Il aborde les points-clés du doctorat, des plus connus (écriture scientifique, connaissance institutionnelle) aux moins abordés (la gestion du temps, du stress, de l'image de soi, de l'isolement) en passant par les plus indispensables (exploitation de logiciels de traitement de documents, modalités de travail collaboratif, insertion professionnelle).

empty