Editions Lyonnaises D'art Et D'histoire

  • Le Littré de la Grand Côte est infiniment plus qu'un dictionnaire. C'est une véritable encyclopédie, truffée d'anecdotes gaillardes débridées, inspirées du pur et vivace esprit lyonnais. Clair Tisseur (Nizier du Puitspelu est son nom d'Académicien du Gourguillon), est un conteur plein de verdeur et de malice. Et de ses anecdotes, comme des saynètes de Guignol, émane toute une philosophie de la vie, nonchalante et accommodante, pleine de vaillance pourtant, mais dépourvue de toute acrimonie, de toute rancoeur, de toute agressivité. Si résignation il y a, elle est toute souriante. En vagabondant au hasard de ces pages nonchalantes, l'auteur pourra aussi bien reconstituer tout un repas lyonnais, autrement dit un mâchon. Faute de pécuniaux, le mâchon peut se réduire à de simples matefaims. Mais, pour Gnafron, ce puits perdu, ce buvantin si fort porté sur la chopination, ce qui importe avant tout, c'est le pot de beaujolais, qui descend bien dans le corgnolon tout en montant au coqueluchon. Tant pis s'il faut rentrer chez la fenotte à des heures induses, en tenant ses grolles entre le gros det et le laridet... De toute façon il faudra cigogner la porte. Nizier du Puitspelu et ce Littré de la Grand'Côte font indiscutablement partie de notre patrimoine. Que cette oeuvre maîtresse soit présente dans toutes les bibliothèques lyonnaises...

empty