Instut D'estudis Occitans Dau Lemosin

  • Petite veugne ! Arrête de faire la poute, que je vais finir par m'émalir ! Dès le départ, l'affaire était embraudonnée et mon procès a fait frouillou ! Le bousin, quoi ! Cette clampe, c'est une vraie langue de peille ; et avec ça bradasse comme pas une. Une raque, que je vous dis ! Si le sens de ces phrases vous échappe, ou si au contraire, vous avez plaisir à entendre ce langage qui est le vôtre, alors ce modeste ouvrage est pour vous ; qui donne un pleinpalissoude mots et expressions, issus de l'occitan limousin, accommodés à la sauce de l'usage, restitués dans leur vivacité d'origine. Foin de l'indigence médiatique, des stéréotypes langagiers, des archiplatitudes qui veulent nous interpeller quelque part ! Intégrez-vous sans vous désintégrer !

  • Depuis de nombreuses années et par des ouvrages variés Yves Lavalade travaille sur la culture occitane du Limousin. En premier lieu sa langue. Ainsi a-t-il déjà publié aux éditions L. Souny un Dictionnaire français/occitan très riche (570 pages et quelques 70 0000 mots et expressions) qui couvre l'espace nord-occitan du Limousin, de la Marche et du Périgord ; et un Dictionnaire occitan/français, sous-titré Étymologies occitanes, qui, par le biais de 10 000 entrées pouvait satisfaire la curiosité générale en fournissant des termes choisis pour leur intérêt spécifique (usage courant ou plus rare) dont il donnait le ou les sens, l'étymologie (latine, celtique essentiellement) et qu'il accompagnait, dans un esprit comparatiste et d'ouverture, d'exemples voisins pris dans un cinquantaine de langues contemporaines d'Europe. Aujourd'hui il propose un plus vaste Dictionnaire occitan/français - Limousin, Marche, Périgord, de quelques 50 000 entrées, qui est l'indispensable complément du Français/occitan. Mais l'on y part du mot occitan et non plus du français. C'est donc le second volet qui accompagne généralement tous les dictionnaires de langue. Il s'adresse à tous les locuteurs, en herbe ou confirmés, qui veulent trouver réponse aux termes et tournures qu'ils entendent ou qu'ils découvrent à l'occasion d'une lecture. C'est la langue et elle seule dans toute sa richesse et sa clarté. Autre forte originalité de ce Dictionnaire occitan/français : son Introduction. Où l'auteur se montre chercheur et pédagogue. Il aborde et analyse de façon totalement inédite un certain nombre de termes populaires qui plongent dans des racines pré-indoeuropéennes (quelques 3 000 ans avant notre ère : balet, chauma, chanteu, suquet, tuquet...). Il met en valeur l'étonnant échantillon qui se développe à partir de vocables comme badar, boirar, borra, gaulha, pelha, gòrça, gorg... Il initie à la formation et à l'écriture des mots composés. Il fait découvrir la stupéfiante prolifération des suffixes (augmentatifs, diminutifs, péjoratifs) qui, pour les noms, les adjectifs et les verbes atteint le total minimum de 640 dérivations... Il aborde le rôle fondateur des onomatopées (buf- pour bufar ou esbufelar, claf- pour clafar ou clafotis, crau- pour craunar ou craunhar, tab- pour tabutar ou tabiraud, clap- pour clapassar ou s'aclapar...), dans l'abondance de mots très expressifs. Et aussi comment répondre au défi de la modernité du langage par la création de néologismes ou mots nouveaux : subreventa (overbooking), malhum (réseau internet), surfejar (surfer), tornearrier (flash-back), a la sentida (au feeling)... Nous avons donc là un ouvrage qui sort de l'ordinaire car il apporte une approche et un esprit nouveaux à la culture occitane et à l'identité de notre région.

empty